L'univers (...) pouvait être décrit par un seul électron, voyageant aller-retour sur un chemin infiniment noué, dont les formes qui en résultaient, en reliant les points les uns aux autres, constituaient toute la matière existante.

Le Temps où nous chantions, Richard Powers